Comment vivez-vous le confinement ?

Rémi :
Cette période de confinement est inédite pour nous. Nous n’avons jamais connu de pandémie de la sorte, mais surtout, pour certains, nous n’avons jamais été interdits de sortir de nos domiciles. Le fait de vivre dans une démocratie nous a habitué à toutes les libertés. Certains en prennent trop et, sous le couvert de la démocratie, se permettent d’ailleurs de faire tout et n’importe quoi. Mais ceci est un autre sujet.

Revenons au confinement. Pour ma part, ce qui est inédit est que, cette situation n’est pas définie par le profit et l’argent.

Je m’explique : Notre société industrielle capitaliste nous a tellement appris que, pour être bien, beau, belle, dans le coup, reconnu, il fallait être le meilleur, le plus rapide, le mieux payé, avoir la plus belle voiture… En d’autres termes, et pour employer mon expression favorite, c’est à celui qui pisse le plus loin.

L’inédit dans cette situation que nous traversons avec ce COVID19, C’est que :

  • Premièrement, nous ne sommes pas arrivés dans cette situation du fait de l’argent, le virus n’est pas une création d’un homme hyper mégalo, ni d’un pays capitaliste voulant en écraser un autre. Ce n’est pas non plus une erreur industrielle. C’est la nature, c’est quelque chose qui est créé par la nature ! Il faudra d’ailleurs espérer que les êtres humains de vont pas avoir encore plus “peur” de dame Nature après…
  • Deuxièmement, on ne peut pas s’en sortir avec de l’argent. Il n’existe, à l’heure actuelle, pas de vaccin, antidote que l’on puisse se payer même avec tout l’or du monde.
  • Dernière chose, et pas la moindre, cette “chose” créée par la nature se permet de passer par dessus tout ce que notre société mettait auparavant en tête de liste des choses les plus importantes : l’argent, le paraître et la réussite sociale. Ce n’est pas parce que je vis dans une très grande maison que je suis certain de ne pas attraper le virus. Ma très bonne place dans une multinationale ne m’immunise pas plus. Cette situation est très difficile à vivre pour certaines personnes, et, c’est pour cela que certains tournent à la folie pendant cette période… Tous les repères qui régissaient leur vie tombent un à un et pire, ils tombent très très rapidement. Tout s’écroule d’un coup. Beaucoup de personnes se posent donc énormément de questions : En quoi je dois croire ? De qui de quoi dois-je avoir peur ? En qui puis-je avoir confiance ? Et surtout, que suis-je au final dans ce monde où tout s’écroule ? Quelle est ma valeur si tout ce en quoi je croyais disparaît ?

Face à cette situation inédite, l’inconscient populaire cherche un coupable. Cette situation n’est pas “normale”, elle ne me convient pas, donc il doit bien y avoir un coupable… La liste est assez facile à remplir pour celui qui cherche un coupable à blâmer de cette situation : La Chine, L’Italie, Macron, Trump, Boris Jonhson… Mais aussi, et c’est nouveau, mon voisin qui ne respecte pas le confinement, les gens dans la rue qui sont trop près les uns des autres…

La peur et ma colère contre un confinement qui n’est pas choisi mais subi peuvent me pousser à dénoncer toutes ces personnes plus ou moins publiquement.

Voilà mon avis à cet instant T sur cette situation. Comme d’habitude, je précise que cet avis est purement personnel et qu’il n’engage que moi.

Si vous le désirez, sentez vous libre de poster en commentaire vos avis personnels ou vos occupations pendant se confinement.

Portez vous bien. A bientôt.

Rémi.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *