Catégorie : Delphine

J’ai l’impression d’avoir déjà vécu cet instant…

Sophie : Bonjour Rémi, dis, je me suis souvent demandé : “Mais pourquoi, parfois, il arrive qu’on ait le sentiment d’avoir déjà vécu une situation ?”

Nadia : Bonjour Sophie et Rémi, effectivement cela me fait penser aux rêves prémonitoires. Une partie de ces derniers se concrétisent parfois juste une fraction de seconde mais on sait que ces minutes vécues nous renvoient à un rêve très précis avec des détails qui, au moment où ils sont faits, étaient impossibles à connaître avec des personnes ou lieux qu’on ne connaissait pas du tout. Cela m’est arrivé plusieurs fois ainsi qu’à des amies.

Rémi ou Delphine, pourriez-vous nous parler de ces rêves et également des vies antérieures qui pourraient expliquer ces sentiments de déjà vu ? Ou autres phénomènes ?

Merci d’avance .

Delphine : Bonjour Sophie, bonjour Nadia et merci pour vos questions.

Sophie pour ce sentiment d’avoir déjà vécu une situation, à mon sens, cela peut-être une question de corps astral. Ton corps astral est allé sur ce lieu et très certainement avec l’aide de tes guides. Alors pourquoi ? Il est possible que tu connaisses déjà ce lieu par une vie antérieure et Nadia tu as tout à fait raison, je te rejoins totalement. Il est possible aussi que tes guides t’ aient fait passer le message “Sophie, rappelle-toi de (telle chose) ou quand tu viendras sur ce lieu, observe attentivement, il te dira ou il te rappellera quelque chose (une personne, une situation ou autre chose)”. Nous partons toutes et tous avec notre corps astral la nuit, très souvent ce sont nos guides qui viennent nous chercher pour effectuer des nettoyages de la terre, d’un lieu et/ou et il est fort possible que tu/vous soyez venus sur un lieu en astral pour aider à un nettoyage ou pour apprendre quelque chose de vous-même.

Pour les personnes qui se posent la question est-ce de l’astral ou du mental, voici mon point de vue.

Pour ce que tu précises Nadia quant aux précisions des détails, ça c’est exactement le voyage astral. Rappelle-toi au taïso, pendant notre méditation, nous sommes parties toutes les deux en voyage astral et nous avons vu la même chose. Si nous sommes dans le mental les images seront beaucoup moins franches, il manquera beaucoup de détails.

Après, Nadia, attention aux rêves prémonitoires, car il est des rêves qu’il vaut mieux éviter de faire, si ce sont des rêves positifs ok pourquoi pas si ce sont des rêves plutôt négatifs, alors attention aux taux vibratoires qui chutent.

Nadia :

Bonjour à vous .

Merci pour ces précisions, je prends note du taux vibratoire qui chute en cas de déplacement astral négatif.

Que faire pour “compenser” le matin ? Pour se recharger ?

Est il possible de se créer mentalement une protection contre les évènements nocturnes négatifs indésirables qui pourraient advenir lors d’un déplacement astral, par exemple pour éviter de faire chuter le taux vibratoire et ce par avance ? Peut être en demandant le soutien ou la protection du guide avant le coucher ?

Rémi :

Tu as déjà la moitié de la réponse Nadia ! Il suffit de demander à tes guides que tu souhaites faire des voyages astraux qui vont élever ton taux vibratoire. Ensuite, pour avoir un taux vibratoire élevé, il faut t’occuper de lui. Et la, chacun sa méthode : promenade en forêt, écouter de la musique, allumer des bougies, disposer des ondes de forme dans sa maison comme des triskel, des pyramides, coquille Saint Jacques…, pratiquer de la relaxation, de la méditation du thaïso… la liste n’est pas exhaustive. Plus ton taux vibratoire sera élevé, et plus tu seras à l’abri d’éventuelles attaques du bas astral.

Delphine : le soir avant de se coucher il est possible aussi de demander la création d’une couverture astrale pour se protéger.

Présentation de Sophie

Rémi :

Bonjour Delphine, Nadia, Ingrid et Sophie.

Sophie, bienvenue parmis nous sur le blog du Bonheur Intérieur.

Nous t’avons connue par l’intermédiaire de Ingrid lors d’une formation dans un premier temps, puis, nous avons vite accroché à ton côté clown rieur.

Lors de cette formation radiesthésie, tu nous as surpris, parce que tu avais déjà beaucoup de choses acquises.

Alors Sophie, peux-tu nous en dire un peu plus sur toi. Comment est venue en toi l’envie d’en savoir plus sur “l’énergie” ?

Sophie :

Bonjour à tous, j’adore « l’étiquette » clown rieur. C’est un peu ma marque de

fabrique depuis toujours.

Je déborde d’énergie au naturel. J’ai toujours été attirée par ce qui sortait des sentiers

battus.

Cela doit venir de mon éducation grâce à des parents pas ordinaires !

Ma première approche de l’énergie remonte à il y a quelques années, 25 ans à peu près.

On commençait à parler du Reiki. On s’était dit avec ma mère, qu’un jour, on se formerait.

Elle l’a fait il y a quelques années et moi, étant essentiellement fournisseuse de bonnes

idées, j’ai laissé passer le temps. Je m’amusais à faire des boules d’énergie entre mes

mains.

Il y a 2 ans à peu près, mon oncle s’est amusé avec ses baguettes dans le jardin de la

maison de ma mère. Il nous a indiqué les cours d’eau, le sens du courant. Et on a

essayé…… et mes baguettes ont bougées !!! et là, j’ai repensé à Ingrid qui nous avait

raconté sa formation avec Delphine et Rémi.

Donc action réaction !!! J’ai fait mon premier stage de radiesthésie avec mon mari, puis on a

fait nettoyer notre maison. S’en est suivie le nettoyage de celle de ma mère qui en avait

grandement besoin, assortie d’une formation en géobiologie qui nous a permis de

comprendre pourquoi certains végétaux ne poussaient pas par exemple..

J’adore le principe du partage, partage de savoirs, de connaissances. Avec vous, cela paraît

si simple ! mais tellement enrichissant humainement.

Nadia :

Bonjour à tous et plus particulièrement à toi Sophie. Ta présentation est vraiment chouette, très sincèrement, bienvenue.

Je suis ravie de commencer à te découvrir en lisant ces expériences, découvertes successives diverses et en famille !!! Effectivement, le partage de savoirs et de connaissances pour reprendre tes mots est très important également à mes yeux. Delphine et Rémi nous accompagnent toujours avec respect, bienveillance et de manière très naturelle. Merci à toi. A bientôt et excellente continuation.

Rémi :

Ho merci Sophie, merci Nadia, c’est très gentil ce que vous nous dites là. Cela nous touche, parce que ce sont des mots vraiment gentils, mais, ça nous touche aussi parce que c’est justement ce que nous voulons faire quand nous discutons ou alors pendant des formations. Donc, nous sommes doublement satisfait.

No Comments

Categories: Delphine Rémi Sophie

Tags:

Perceptions différentes

Nadia :

Bonjour Delphine, voici donc ma deuxième question :

Est-ce qu’un phénomène (exemple aura, corps subtils, entité) peuvent ou doivent être perçus de la même manière par les personnes présentes ?

Delphine :

Tous ces phénomènes peuvent être perçus de différentes manières, pourquoi ? Dans une pièce nous sommes 15 personnes et nous travaillons les couleurs de l’aura d’un élève. 7 personnes vont voir les mêmes couleurs, 3 en verront d’autres et 5 ne verront rien. Cela vient simplement du fait que nous sommes sur des plans différents, que nous avons tous des parcours différents, des valises que nous traînons etc.

Nadia :

Merci pour ces précisions, il faut donc se faire confiance et accepter ce que l’on voit sans vouloir absolument aboutir à un résultat identique, une image similaire à ce que perçoivent d’autres personnes. Chacun a sa perception propre toute aussi valable que d’autres.

Je suis seulement au début, je perçois des couleurs autour des personnes, irrégulièrement et souvent quand je ne le cherche pas car effectivement lorsque je cherchais à voir quelque chose de précis… je ne voyais rien du tout ! Au fil du temps je réussis à voir plus de choses en me faisant davantage confiance et en cessant de me comparer sans cesse.

merci beaucoup .

Rémi :

Chercher à se comparer, et voir pareil que le voisin, c’est ne plus être soi… C’est vouloir ressembler à ce voisin. Mais je ne suis pas lui, je suis moi, avec ma vie, mon histoire et mes propres sensibilités. Restons soi, acceptons de voir ou de ne pas voir et tout va bien !

Delphine :

Au début, l’important est d’expérimenter encore et encore jusqu’à valider ce que l’on voit, ce que l’on perçoit. Ensuite, le travail fait, les 15 personnes pourront se revoir et là ces 15 personnes verront ensemble les mêmes couleurs.

 

Les blocages au développement de nos capacités extrasensorielles

Nadia :

Bonjour Delphine, alors aujourd’hui, j’aimerais revenir sur les questions que je t’ai posé lors de ma présentation. Quels peuvent être les sources de blocages au développement de nos capacités extrasensorielles ? Est-ce qu’un phénomène (exemple aura, corps subtils, entité…) peuvent ou doivent être perçus de la même manière par les personnes présentes ?

Delphine :

Bonjour Nadia, alors quels peuvent être les sources de blocages au développement de nos capacités extrasensorielles ?

Il existe comme tu le dis plusieurs sources de blocages, quelles sont-elles ? Je vais faire une petite liste non exhaustive, pourquoi ? Parce que nous sommes tous différents, nous sommes tous sur des plans de conscience et de développement personnel différents. Je vais prendre ta question de manière globale qui permettra aux débutants de s’y retrouver. Dans le domaine énergétique nous retrouvons plusieurs personnalités.

La première : La personne est enjouée, enthousiaste. Pour ouvrir nos perceptions, être enthousiaste, enjoué.e est extrêmement important cela veut dire que la personne est au contact et est prête à s’ouvrir. Mais cet enthousiasme parfois cache le fait de vouloir aller vite, tout savoir tout de suite, emmagasiner, tout ouvrir, tout de suite au risque de brûler les étapes. Attention aucun jugement dans mes propos, nous sommes tous différents et je comprends totalement cette manière de voir les choses. Pourquoi ? Cela fait quelque peu référence à mon propre apprentissage !! :-)) Il est alors important de ralentir la cadence : pourquoi ? Tout ouvrir, vouloir apprendre très vite vous fait ouvrir un livre et un autre et encore un autre, sur un sujet, sur un autre. A un moment tout est ouvert et aucun livre terminé. Aller trop vite par excès d’enthousiasme bloquera à un moment donné ou à un autre l’ouverture de vos capacités extra sensorielles. Le tout étant de s’en rendre compte pour modifier la méthode et surtout se faire confiance. On pourra lire tous les livres possibles et imaginables, votre âme, votre petite voix sait ce qui est bon pour votre être et votre mission de vie. A mon sens, il est important d’aller au bout de chaque processus, comme nous le disons tous : pas après pas. L’important est de prendre un livre (ou une formation), aller au bout du livre, du processus, d’expérimenter et de valider. Il est possible que le livre terminé finalement vous fera découvrir autre chose. Ce qui est écrit dans ce livre, dispensé dans une formation est la “vérité” de l’auteur, du formateur. Donc, j’apprends, j’expérimente, je valide.

La deuxième : La personne a peur, elle veut rentrer dans ce domaine mais c’est difficile. Alors la personne entame un processus, lit, essaie d’expérimenter, suit une formation. Et la peur est tellement présente que cela bloque tout naturellement le développement de ses capacités extra sensorielles. Ses capacités sont là présentes en elle et l’ont toujours été mais la personne ne le sait plus. Le travail de cette personne pour pouvoir continuer sera de procéder au déblocage de ses peurs, par exemple avec un.e énergéticienne.

La troisième : La personne manque de confiance : “une personne m’a dit que” “j’ai lu que”, la personne est parfois trop crédule etc etc… Evidemment aucun jugement chaque personne fait ce qu’elle peut. Le domaine énergétique est simple, tout est là, il suffit de faire les choses avec bienveillance et intention. Un travail sur la confiance est important car sans confiance les capacités se bloquent naturellement. Mais j’ai envie de dire que pour avoir confiance il faut avoir connu la non confiance.

La quatrième : La personne sait tout, a tout vu et là je parle de l’égo, le mental est tellement fort, l’égo tellement développé que rien ne trouvera grâce à ses yeux. Bon… Elle sera persuadée que toutes ses capacités seront développées etc etc. Ok… Le retour de bâton est en général difficile. La prise de conscience se fait difficilement pour inverser les choses. En règle général, il faut soit un traumatisme soit un coup dur dans la vie pour que la personne inverse le processus et revienne à ce qu’elle est au plus profond d’elle.

Cette liste n’est pas exhaustive bien évidemment, il existe aussi dans ce domaine les prédateurs.

Je précise à nouveau à tous nos lecteurs que je fais en sorte d’expliquer les choses sans aucun jugement de valeur. Chacun est à sa place et au niveau qui lui convient à cet instant T. Et chacun évoluera à son rythme et en fonction de ce qu’il a à vivre.

Nadia :

Cela me parle beaucoup, je suis passée par la majorité de ces blocages. Nous en rendre compte nous permet d’avancer et de nous en libérer. Il faut donc laisser le temps faire et monter les marches une à une, tranquillement et se faire confiance.

Merci pour toutes ces précisions, Delphine, j’ai la chance d‘avoir croisé ton chemin et de bénéficier d’explications claires et précises qui me permettent d’évoluer en toute sérénité .

Bonne fin de journée à tous nos lecteurs.

Delphine :
Oh merci Nadia, c’est moi qui ai de la chance !!! A bientôt à tous pour de nouveaux articles qui sont en préparation !!
 

Présentation de Nadia

Rémi :

Bonjour Delphine, bonjour Ingrid, et aujourd’hui je rajoute bonjour Nadia. Car aujourd’hui, j’aimerais attirer votre attention sur les illustrations de notre blog. Nadia peint des dessins surprenants de spontanéité sur les différents sujets de nos articles.

Alors Nadia, aujourd’hui, il faut que tu nous parles un peu de toi. D’où vient cette merveilleuse inspiration, depuis quand peins-tu ?

Depuis quand “es-tu dans l’énergie ?” comme l’on dit…

 

Nadia :

Bonjour Rémi, Delphine et Ingrid, merci pour cette attention et cet espace de parole. Je vais essayer de me présenter et d’expliquer ma façon de fonctionner.

Je suis quelqu’un de simple, j’ai 48 ans, je suis de manière générale très sensible et ce, depuis toujours. Je ressens, les “souffrances” émotionnelles des personnes autour de moi.

Depuis toujours, j’admire et suis attirée par les arbres, la nature. J’aime observer quelqu’un qui, passionnément effectue une activité ou un travail, par exemple un peintre qui fait une esquisse sur des quais en été pour les vacanciers ou un coiffeur qui peaufine la coupe de cheveux de sa cliente…

J’ai toujours eu une envie de dessiner, mais il m’a fallu attendre l’âge de 25 ans pour me lancer… Un collègue de travail m’observant en train de dessiner un arbre avec une certaine facilité à main levée sur une vitre (pour des enfants), m’a affirmé que je devais sauter le pas et me lancer, faire ce que j’avais envie et peindre. C’est comme ça que j’ai commencé.

Tout d’abord, j’ai peint à l’huile, des arbres bien sur, des voiliers. La peinture à l’huile est chaleureuse, épaisse pour moi facile à travailler mais… Longue au séchage… Une semaine bref, il est nécessaire d’avoir de la place !

Par la suite, j’ai pris des cours d’aquarelle, il y a environ 5 ans. A l’époque, je n’ai pas vraiment accroché… Et dès que je le peux, j’expérimente de nouvelles techniques. J’aime découvrir…

Découvrir, c’est mon truc, mais surtout j’ai besoin de comprendre, de sentir, de vérifier les choses par moi-même. Quand je peins, je suis en harmonie totale, coupée des tracas divers, je ne savais pas avant… Ce qui m’aidait, me portait, me facilitait le geste en dessinant par exemple. Maintenant je comprends mieux les choses.

Il y a 14 ans, j’ai eu un premier “contact“ avec le magnétisme. Complète découverte pour moi. J’ai eu des séances efficaces. Ce fut une première expérience, importante pour moi.

Et puis… il y a 2 ans environ, J’ai eu besoin de “recharger“ mes batteries car j’étais très fatiguée intérieurement. J’étais un peu perdue entre ma grande sensibilité et ce monde qui, a ce moment là, devenait de plus en plus incompréhensible à mes yeux… Un coup de “mou” .

Bref une amie m’a parlé de Delphine, qui proposait des séances énergétiques. Comme j’étais réactive au magnétisme, j’ai donc opté pour une séance énergétique, qui a été très efficace.

Comme je suis très curieuse, j ai posé une multitude de questions diverses à Delphine qui a pris le temps avec gentillesse et simplicité de répondre à chacune d’elles !

L’année suivante j’ai voulu en savoir encore plus et j ai effectué un stage sur la découverte de l’énergie… Voilà pourquoi, à ce jour, je peux affirmer que l’énergie qui nous entoure est bien liée à mes inspirations et bien d’autres choses encore.

L’énergie, je l’ai sentie puis j’ai commencé à entrevoir certaines lueurs, certaines masses d’air plus compactes. Actuellement j’aperçois de manière fugace, pour l’instant des auras, des chakras. Ça se passe souvent quand je ne cherche pas à les voir. Après avoir tenté de pouvoir prouver scientifiquement mes visions… Tenté de trouver des excuses… De lumière détournée, d’un reflet de lampadaire, j ai bien été obligée de croire en ce que je voyais par moi même ! J’ai, grâce à la découverte de l’énergie, pu mettre des mots, comprendre ce qui m’arrivait et surtout ne plus en avoir peur ! Je suis au début du chemin et j’avance à mon rythme. D’ailleurs quels peuvent être les sources de blocage ? Est ce qu’un phénomène (exemple aura, corps subtils, entité) peuvent ou doivent être perçus de la même manière par les personnes présentes ?

 

Rémi :

Quelle belle présentation ! Super Nadia ! Bienvenue sur le site du Bonheur Intérieur !

J’encourage tous nos lecteurs à aller voir la galerie de tes tableaux.

Quant à la question que tu poses, elle est très intéressante. Delphine et moi, essaierons d’y répondre dans un prochain article.

 

Delphine :

Merci Nadia pour ta présentation et ton message rempli de bonté. Je te remercie pour ta sincérité et surtout je remercie pour nos chemins qui se sont croisés. La vie est un éternel apprentissage, j’apprends de mes propres expériences car je n’oublie surtout pas que je suis une âme incorporée dans un corps physique pour vivre et comprendre des expériences de vie. Et j’apprends énormément des personnes que je rencontre lors des stages proposés par notre association.

 

Présentation de Ingrid

Rémi :

Bonjour à toutes et à tous, aujourd’hui, pas de question à Delphine. J’aimerais vous présenter notre fidèle amie Ingrid.

Nous l’avons connue par une amie commune et très vite, elle s’est intéressée de près au domaine de l’énergie.

Ingrid, prendra part aux discussions sur notre blog. Elle saura, je n’en doute pas, nous ramener sur terre si nous partons dans des dialogues peu compréhensibles, trop “perchés”

Alors Ingrid, peux-tu nous dire deux mots sur toi ? Tu nous as parlé de choses que tu as vécues qui peuvent être surprenantes quand on débute dans le monde de l’énergie.

 

Ingrid :

Bonjour à toutes et à tous, tout d’abord merci à Rémi et Delphine d’avoir pensé à moi et de leur confiance pour prendre part à leur blog…

Je suis effectivement débutante dans le monde de l’énergie, ma toute première expérience remonte à de nombreuses années mais à ce moment là j’étais jeune, je n’y connaissais rien et je ne connaissais personne qui parlait de ça, du coup je me suis retrouvée seule face à ça et vu que ça s’est répété sur l’espace d’un an cela m’a fait vraiment peur et j’ai fait un blocage donc plus rien ne s’est passé ou plutôt je ne voulais plus rien voir ! Et puis je vous ai rencontré Rémi et Delphine, nous avons beaucoup échangé et je me suis confié et au fur et à mesure (car au début je n’étais pas prête) j’ai eu de nouveaux signes, je les ai accepté et maintenant je me sens prête et je suis heureuse quand ça arrive, j’avoue que cela m’étonne toujours un peu, je trouve tout cela tellement merveilleux…et je sais maintenant que rien n’est hasard…

J’ai fais ma première formation initiation radiesthésie il y a environ 1 an et découverte de l’énergie en début d’année, j’avance à mon rythme et suis plus attentive à ce qui se passe autour de moi…

 

Delphine :

Bonjour Ingrid, bonjour Rémi. Tout d’abord, merci à toi Ingrid d’avoir accepté aussi simplement de participer à notre blog et de poser des questions dans le domaine de l’énergie. Rémi et moi “baignons” dedans et de ce fait nous avons besoin de toi pour poser des questions auxquelles des personnes débutantes mais également des personnes néophytes pourraient se poser. Je me souviens des longues discussions que nous avons eu toutes les deux et tous les trois, ce sont des moments de partage précieux. Je te remercie déjà pour toutes les questions pertinentes que tu nous poseras, je m’emploierai à répondre simplement.

 

1 Comment

Categories: Delphine Ingrid Rémi

Tags:

J'ai les mains chaudes

Rémi :

Bonjour Delphine, alors ce matin j’aimerais te parler de ce que j’entends souvent. Souvent j’entends des gens qui viennent à moi pour me dire “j’ai les mains chaudes”. “Ça me fait peur”. “Je crois que c’est pour soigner des gens, mais j’ai peur de mal faire”. Qu’en penses tu Rémi?

Delphine :

Bonjour Rémi oui super question ! Effectivement c’est un sujet qui revient régulièrement et de plus en plus souvent. Disons que ce sujet a toujours existé mais maintenant les personnes osent en parler. A l’heure actuelle, aller voir un magnétiseur c’est quelque chose de quasi naturel, on ne prend plus les gens pour des fous. Oui les personnes qui ressentent du chaud dans les mains ont effectivement les mains chaudes. Ça parait bête comme phrase mais en fait c’est tellement naturel !! Tout le monde a du magnétisme dans les mains mais tout le monde ne le sait pas et/ou ne veut, ne peut l’utiliser. Pourquoi ? C’est la peur qui anime cela, qui empêche de faire, d’aller vers. Les gens te disent “Je crois que c’est pour soigner des gens, mais j’ai peur de mal faire”, le magnétisme est une énergie naturelle de guérison et il est impossible de faire mal. Le principe est de rester simple face à cela, comment ? J’ai les mains chaudes, je peux simplement poser mes mains sur mon coeur et ressentir ce que cela produit chez moi. Vous avez une personne de votre entourage qui a mal à la tête, vous avez les mains chaudes, posez vos mains sur la tête de la personne et ressentez ce qui se passe dans vos mains et demandez ce qui se produit chez la personne. J’écris le mot “ressentez” et ce mot est très important, lorsque l’on est dans l’énergie, l’intellectualisation n’est pas de mise dans ce domaine car sinon cela indique que le mental se situe entre vos mains et la personne. Je suis magnétiseuse, j’ai expérimenté, validé les choses et j’ai un exemple concret. Un été, nous avions acheté un vin blanc et je dois bien dire que la première gorgée fût très difficile à avaler tellement il était âpre. J’ai pris la décision de magnétiser le vin qui était dans mon verre. j’ai simplement demandé pendant 3-4 minutes que le vin dans mon verre devienne doux et fruité. J’ai bu une gorgée, le vin blanc était devenu doux et fruité. C’est ma manière de valider les choses en les expérimentant.

Remi :

Tu veux donc dire à nos lecteurs d’essayer et de voir ce qui se passera ?

Delphine :

oui c’est tout à fait cela car tout est possible, il suffit d’essayer. Ressentir, expérimenter, valider sont les trois maîtres mots qui me paraissent essentiels et enfin et surtout confiance en soi. Tout est là, l’énergie est en nous et partout disponible, le tout étant de l’utiliser avec joie, bienveillance et respect.

Rémi :

Et bien voilà une belle conclusion pour cet article, amis lecteurs et lectrices, essayez et faites nous part de vos impressions.

Belle fin de journée à toutes et à tous et à bientôt.

Dessin de Nadia Monot

.

Les entités

EPSON MFP image
EPSON MFP image
Dessin Nadia Monot

Rémi : 

Bonjour Delphine, cette semaine, j’ai rencontré une dame qui avait une vague connaissance des entités, mais rien de plus. Elle m’a posé la question suivante : Mais dîtes moi Rémi, c’est quoi une entité ? Aujourd’hui, j’ai envie de te poser cette même question pour que tu puisses éclairer nos lecteurs.
 
Delphine : 
Bonjour Rémi et merci pour cette merveilleuse question !! Je me demandais bien quand tu allais la poser !! J’attendais de répondre à cette question avec une certaine impatience car, en général, quand les personnes abordent ce sujet avec moi je perçois une certaine peur, voire une angoisse, à la seule idée que je commence à expliquer ou tout du moins à leur faire part de mon expérience et de ce que je perçois être juste. Alors pourquoi cette peur à l’idée de parler de ce sujet qui est somme toute un sujet comme un autre dans le domaine énergétique. Parce que les personnes “néophytes” regardent des films dans lesquels on peut voir de pseudos fantômes avec une musique qui fait peur ? Le film shining qui peut faire ressurgir des peurs profondes ? Enfin, quoi qu’il en soit, le sujet est beaucoup plus simple.
Une entité ou une présence, c’est quoi ? C’est l’âme d’une personne qui a quitté le corps de la personne dans laquelle elle était incarnée, comme cette âme n’a pas rejoint le plan qui lui convient, on parle alors d’âme errante. Pourquoi les âmes errent ?
Autrefois, les personnes âgées mourraient dans leur lit, dans leur maison, les hôpitaux étaient moins nombreux et la majorité des personnes habitaient à la campagne, loin des villes, les moyens de locomotion étaient moins nombreux également. Ces personnes décédées étaient veillées pendant trois jours et trois nuits, des bougies étaient allumées, c’était comme ça, c’était la tradition, c’était naturel. La veille de trois jours permettait à l’âme de quitter tranquillement le corps physique pour lui permettre de rejoindre le plan qui lui correspondait. On peut donner l’image du haut pour le paradis et du bas pour l’enfer. Notre culture occidentale permet de bien comprendre les choses même si elles sont bien différentes finalement et beaucoup plus simples. Cela sera expliqué dans mon livre. A notre époque, les familles sont généralement éclatées, les parents restent parfois à la campagne et leurs enfants partent dans les grandes villes pour travailler. Je vais prendre l’exemple d’une personne âgée et malade je pense que cela parlera au plus grand nombre. La personne âgée malade ne pourra, dans 95% des cas, habiter avec ses enfants. Les enfants travaillent et n’ont pas le temps. De ce fait, la personne âgée et malade sera soit hospitalisée et mourra à l’hôpital soit intégrera une maison de retraite médicalisée. Au décès de la personne, le corps du défunt est bougé dès le lendemain et transite par la chambre froide de l’hôpital pour être transféré ensuite dans un funérarium en attendant de retrouver sa dernière demeure. Cela fait beaucoup de changement en l’espace de peu de temps n’est-ce pas ? L’âme ne peut rejoindre son plan, cette âme va devenir ce que l’on appelle une âme errante. Il est possible que cette âme erre dans les couloirs de l’hôpital ou dans la chambre froide ou rejoigne sa maison où elle a vécu de nombreuses années quand elle était incorporée dans un corps physique.L’âme ne sait pas qu’elle n’est plus incorporée mais elle sent qu’elle a peur, qu’elle est angoissée. Son but, pour pouvoir continuer à vivre comme avant, sera de s’accrocher à l’aura d’une personne, et ainsi pouvoir se nourrir de l’énergie de cette personne, ainsi elle se sent revigorée. Quand une personne vient me voir en séance énergétique, en accompagnement, c’est l’une des première choses que je regarde. Est-ce que cette personne porte des entités ? En règle générale c’est toujours le cas; La personne que je reçois ressent, par exemple, une fatigue persistante. .
 
Rémi :
Dans mon parcours, j’ai déjà rencontré des personnes qui se savaient porteuses d’entité, mais qui ne voulaient pas que je fasse passer cette entité (j’y tiens trop, j’y suis attaché…) Tu en penses quoi ?
 
Delphine :  
Laisser partir une entité permet de reprendre du souffle, de l’énergie, entre autre, et cela permet de reprendre le cours de sa vie de manière enthousiaste j’ai envie de dire. Pour certaines personnes, garder les entités permet de rester dans sa zone de confort. Pour de multiples raisons qui sont les siennes, la personne n’est tout simplement pas prête et se sentir mal, fatiguée permet également de se dire je suis en vie tout simplement. Cela peut être difficile à comprendre mais c’est comme ça et le jugement est absolument à proscrire. Pour expliquer à une personne le processus de l’entité, comment cela se traduit dans les corps subtils, dans le corps physique, il est important et fondamental de réagir avec empathie, d’être dans l’écoute, la compréhension car la personne qui veut garder cette entité a de bonnes raisons qui sont les siennes et qui sont valables. Dans ce domaine, il ne s’agit de voir les choses avec sa propre expérience, c’est là l’importance de la pleine conscience. Nous sommes tous différents, nous avons tous des bagages différents, des expériences différentes. Il est donc important de comprendre pourquoi la personne en est arrivée là.
 
 
Rémi : Merci Delphine pour ces belles explications. Il me reste à te remercier, à remercier nos fidèles lecteurs et à leur rappeler qu’ils peuvent nous suivre sur notre page Facebook ainsi que sur que sur notre site internet : http://www.lebonheurinterieur.fr/
Belle semaine à vous toutes et tous.
 
 
 Dessin de Nadia Monot
 
.
 
 

L’énergie, c’est quoi ?

EPSON MFP image
EPSON MFP image
Dessin Nadia Monot

Rémi : Bonjour Delphine, alors cette semaine une question de base je dirais… On entend beaucoup tiens un tel il se met dans l’énergie il s’éveille à l’énergie. Mais au fait l’énergie c’est quoi ?

Delphine : Bonjour Rémi et bonjour à tous ! Merci pour cette question qui est la base de tout j’ai envie de dire. La semaine dernière tu m’as posé la question sur la loi d’attraction et j’ai évoqué un tout petit peu l’énergie, Aujourd’hui je vais aller un peu plus loin puisque c’est ta question. L’énergie est ouverte à tous et toutes, ce n’est pas réservé à un groupe de personnes. Oui depuis plusieurs années on entend que les gens s’éveillent. L’éveil a un sens dans l’énergie mais il a un sens différent selon les personnes et le rapport que nous avons à l’énergie. Pour certains s’éveiller, c’est faire du yoga, de la méditation, la peinture intuitive etc En ce qui me concerne, c’est être connecté au Tout, à mes guides et surtout être présente là au plus profond de moi sans effort. On entend également parler de conscience pure (tiens certainement une question pour plus tard 😉). Mais pour que l’éveil soit là, l’énergie doit être bien présente. Je rencontre également un certain nombre de personnes qui ne croient pas en l’éveil et en l’énergie, ce que je comprends et surtout accepte totalement. Mon “rôle” est de transmettre en aucune façon de convaincre. Mais revenons à ta question Rémi. Alors l’énergie c’est quoi ? L’énergie que l’on voit, une ampoule qui éclaire utilise de l’électricité par des fils mais nous ne voyons pas l’énergie électrique et pourtant elle existe. L’énergie qui nous entoure est bien présente, nous ne la voyons pas mais elle est bien là. Nous sommes tous reliés les uns aux autres par l’énergie. J’effectue des séances énergétiques, des guidances à distance, alors cela peut être à 500 mètres de chez moi à 700 kms et même plus. La séance la plus éloignée se situe à Hamilton aux USA. La distance n’est rien pour l’énergie.

Elle nous permet de nous réapproprier les choses, les éléments et revenir à ce que nous sommes au fond. L’énergie est un Tout et de ce fait elle est là, présente, en quantité abondante pour tout le monde.

Il vous est peut-être arrivé de dire ou de penser qu’un ami, une amie se sentait mal et vous avez eu le besoin de l’appeler. Et effectivement au bout du fil votre amie(e) vous dit que cela ne va pas. Cela est de l’énergie.

Il vous est aussi certainement arrivé de dire ou de penser “celui-là ou celle-là je ne la sens pas !” Cela est de l’énergie. Vous avez déjà senti vos oreilles siffler et l’on vous dit “on parle sur toi et pas en bien !” Cela est de l’énergie. Pourquoi certains ressentent et d’autres moins ou pas ? Nous sommes coupés vers l’âge de 7-8 ans de toutes nos capacités extra-sensorielles et de ce fait nous ne pouvons plus ressentir l’énergie qui nous entoure.

Rémi : Mais pourquoi, à un certain âge les enfants se coupe de cette “énergie” ? De ces capacités extrasensorielles ?

Delphine : Cela vient de l’éducation (parentale, l’école). Aucun jugement dans ce que je dis, c’est comme ça. Un enfant de 3-4 ans qui dit à ses parents, qui sont ses référents, les personnes qu’il aime le plus au monde “maman, papa, j’ai vu quelqu’un dans ma chambre !”. Le parent qui ne voit plus va dire à son enfant “Arrête c’est n’importe quoi !” et c’est compréhensible car cela va faire peur au parent et comme il a peur il ne veut pas que son enfant ait peur. C’est logique, la boucle est bouclée. De ce fait petit à petit l’enfant va se couper de l’énergie. Arriver à 25-30 ans et parfois plus, un certain nombre de personnes sans cesse croissant depuis une décennie va demander et vouloir revenir à cette énergie.

Rémi : Donc Delphine, être dans l’énergie c’est voir des fantômes dans sa maison ?

Delphine : Pas que, mais voir des “fantômes”, le terme employé est entités ou présences, fait partie de l’énergie effectivement, entre autre. Je sais que ce terme peut faire peur à certaines personnes qui refusent, pour pleins de raisons qui leurs sont légitimes, de voir cela. Pour éviter d’être en contact avec les présences, il est important de d’augmenter son taux vibratoire pour que celui-ci soit le plus haut possible. Tout cela demande un certain travail sur soi qui, au fil du temps, va libérer tout un ensemble d’éléments qui nous contraignent dans notre vie de tous les jours. Et c’est là que le travail commence. Que dis-je ? La joie commence ! Un travail profond pour revenir à ce que nous sommes une âme incarnée dans un corps physique pour vivre des expériences riches en enseignements. Etre dans l’énergie c’est également et surtout ressentir et comprendre les énergies qui nous entourent comme être en contact avec ses guides par exemple.

Rémi : Et bien, Delphine, merci pour cette belle description de l’énergie. Je pense qu’elle va éclairer nos lecteurs. Je te souhaite, ainsi qu’à toutes et tous qui nous ont lu une belle journée et te dis à très bientôt pour un nouvel article.

Delphine : A bientôt et belle journée à tous.

Dessin de Nadia Monot

.