Étiquette : acceptation

Perceptions différentes

Nadia :

Bonjour Delphine, voici donc ma deuxième question :

Est-ce qu’un phénomène (exemple aura, corps subtils, entité) peuvent ou doivent être perçus de la même manière par les personnes présentes ?

Delphine :

Tous ces phénomènes peuvent être perçus de différentes manières, pourquoi ? Dans une pièce nous sommes 15 personnes et nous travaillons les couleurs de l’aura d’un élève. 7 personnes vont voir les mêmes couleurs, 3 en verront d’autres et 5 ne verront rien. Cela vient simplement du fait que nous sommes sur des plans différents, que nous avons tous des parcours différents, des valises que nous traînons etc.

Nadia :

Merci pour ces précisions, il faut donc se faire confiance et accepter ce que l’on voit sans vouloir absolument aboutir à un résultat identique, une image similaire à ce que perçoivent d’autres personnes. Chacun a sa perception propre toute aussi valable que d’autres.

Je suis seulement au début, je perçois des couleurs autour des personnes, irrégulièrement et souvent quand je ne le cherche pas car effectivement lorsque je cherchais à voir quelque chose de précis… je ne voyais rien du tout ! Au fil du temps je réussis à voir plus de choses en me faisant davantage confiance et en cessant de me comparer sans cesse.

merci beaucoup .

Rémi :

Chercher à se comparer, et voir pareil que le voisin, c’est ne plus être soi… C’est vouloir ressembler à ce voisin. Mais je ne suis pas lui, je suis moi, avec ma vie, mon histoire et mes propres sensibilités. Restons soi, acceptons de voir ou de ne pas voir et tout va bien !

Delphine :

Au début, l’important est d’expérimenter encore et encore jusqu’à valider ce que l’on voit, ce que l’on perçoit. Ensuite, le travail fait, les 15 personnes pourront se revoir et là ces 15 personnes verront ensemble les mêmes couleurs.

 

Présentation de Nadia

Rémi :

Bonjour Delphine, bonjour Ingrid, et aujourd’hui je rajoute bonjour Nadia. Car aujourd’hui, j’aimerais attirer votre attention sur les illustrations de notre blog. Nadia peint des dessins surprenants de spontanéité sur les différents sujets de nos articles.

Alors Nadia, aujourd’hui, il faut que tu nous parles un peu de toi. D’où vient cette merveilleuse inspiration, depuis quand peins-tu ?

Depuis quand “es-tu dans l’énergie ?” comme l’on dit…

 

Nadia :

Bonjour Rémi, Delphine et Ingrid, merci pour cette attention et cet espace de parole. Je vais essayer de me présenter et d’expliquer ma façon de fonctionner.

Je suis quelqu’un de simple, j’ai 48 ans, je suis de manière générale très sensible et ce, depuis toujours. Je ressens, les “souffrances” émotionnelles des personnes autour de moi.

Depuis toujours, j’admire et suis attirée par les arbres, la nature. J’aime observer quelqu’un qui, passionnément effectue une activité ou un travail, par exemple un peintre qui fait une esquisse sur des quais en été pour les vacanciers ou un coiffeur qui peaufine la coupe de cheveux de sa cliente…

J’ai toujours eu une envie de dessiner, mais il m’a fallu attendre l’âge de 25 ans pour me lancer… Un collègue de travail m’observant en train de dessiner un arbre avec une certaine facilité à main levée sur une vitre (pour des enfants), m’a affirmé que je devais sauter le pas et me lancer, faire ce que j’avais envie et peindre. C’est comme ça que j’ai commencé.

Tout d’abord, j’ai peint à l’huile, des arbres bien sur, des voiliers. La peinture à l’huile est chaleureuse, épaisse pour moi facile à travailler mais… Longue au séchage… Une semaine bref, il est nécessaire d’avoir de la place !

Par la suite, j’ai pris des cours d’aquarelle, il y a environ 5 ans. A l’époque, je n’ai pas vraiment accroché… Et dès que je le peux, j’expérimente de nouvelles techniques. J’aime découvrir…

Découvrir, c’est mon truc, mais surtout j’ai besoin de comprendre, de sentir, de vérifier les choses par moi-même. Quand je peins, je suis en harmonie totale, coupée des tracas divers, je ne savais pas avant… Ce qui m’aidait, me portait, me facilitait le geste en dessinant par exemple. Maintenant je comprends mieux les choses.

Il y a 14 ans, j’ai eu un premier “contact“ avec le magnétisme. Complète découverte pour moi. J’ai eu des séances efficaces. Ce fut une première expérience, importante pour moi.

Et puis… il y a 2 ans environ, J’ai eu besoin de “recharger“ mes batteries car j’étais très fatiguée intérieurement. J’étais un peu perdue entre ma grande sensibilité et ce monde qui, a ce moment là, devenait de plus en plus incompréhensible à mes yeux… Un coup de “mou” .

Bref une amie m’a parlé de Delphine, qui proposait des séances énergétiques. Comme j’étais réactive au magnétisme, j’ai donc opté pour une séance énergétique, qui a été très efficace.

Comme je suis très curieuse, j ai posé une multitude de questions diverses à Delphine qui a pris le temps avec gentillesse et simplicité de répondre à chacune d’elles !

L’année suivante j’ai voulu en savoir encore plus et j ai effectué un stage sur la découverte de l’énergie… Voilà pourquoi, à ce jour, je peux affirmer que l’énergie qui nous entoure est bien liée à mes inspirations et bien d’autres choses encore.

L’énergie, je l’ai sentie puis j’ai commencé à entrevoir certaines lueurs, certaines masses d’air plus compactes. Actuellement j’aperçois de manière fugace, pour l’instant des auras, des chakras. Ça se passe souvent quand je ne cherche pas à les voir. Après avoir tenté de pouvoir prouver scientifiquement mes visions… Tenté de trouver des excuses… De lumière détournée, d’un reflet de lampadaire, j ai bien été obligée de croire en ce que je voyais par moi même ! J’ai, grâce à la découverte de l’énergie, pu mettre des mots, comprendre ce qui m’arrivait et surtout ne plus en avoir peur ! Je suis au début du chemin et j’avance à mon rythme. D’ailleurs quels peuvent être les sources de blocage ? Est ce qu’un phénomène (exemple aura, corps subtils, entité) peuvent ou doivent être perçus de la même manière par les personnes présentes ?

 

Rémi :

Quelle belle présentation ! Super Nadia ! Bienvenue sur le site du Bonheur Intérieur !

J’encourage tous nos lecteurs à aller voir la galerie de tes tableaux.

Quant à la question que tu poses, elle est très intéressante. Delphine et moi, essaierons d’y répondre dans un prochain article.

 

Delphine :

Merci Nadia pour ta présentation et ton message rempli de bonté. Je te remercie pour ta sincérité et surtout je remercie pour nos chemins qui se sont croisés. La vie est un éternel apprentissage, j’apprends de mes propres expériences car je n’oublie surtout pas que je suis une âme incorporée dans un corps physique pour vivre et comprendre des expériences de vie. Et j’apprends énormément des personnes que je rencontre lors des stages proposés par notre association.

 

Présentation de Ingrid

Rémi :

Bonjour à toutes et à tous, aujourd’hui, pas de question à Delphine. J’aimerais vous présenter notre fidèle amie Ingrid.

Nous l’avons connue par une amie commune et très vite, elle s’est intéressée de près au domaine de l’énergie.

Ingrid, prendra part aux discussions sur notre blog. Elle saura, je n’en doute pas, nous ramener sur terre si nous partons dans des dialogues peu compréhensibles, trop “perchés”

Alors Ingrid, peux-tu nous dire deux mots sur toi ? Tu nous as parlé de choses que tu as vécues qui peuvent être surprenantes quand on débute dans le monde de l’énergie.

 

Ingrid :

Bonjour à toutes et à tous, tout d’abord merci à Rémi et Delphine d’avoir pensé à moi et de leur confiance pour prendre part à leur blog…

Je suis effectivement débutante dans le monde de l’énergie, ma toute première expérience remonte à de nombreuses années mais à ce moment là j’étais jeune, je n’y connaissais rien et je ne connaissais personne qui parlait de ça, du coup je me suis retrouvée seule face à ça et vu que ça s’est répété sur l’espace d’un an cela m’a fait vraiment peur et j’ai fait un blocage donc plus rien ne s’est passé ou plutôt je ne voulais plus rien voir ! Et puis je vous ai rencontré Rémi et Delphine, nous avons beaucoup échangé et je me suis confié et au fur et à mesure (car au début je n’étais pas prête) j’ai eu de nouveaux signes, je les ai accepté et maintenant je me sens prête et je suis heureuse quand ça arrive, j’avoue que cela m’étonne toujours un peu, je trouve tout cela tellement merveilleux…et je sais maintenant que rien n’est hasard…

J’ai fais ma première formation initiation radiesthésie il y a environ 1 an et découverte de l’énergie en début d’année, j’avance à mon rythme et suis plus attentive à ce qui se passe autour de moi…

 

Delphine :

Bonjour Ingrid, bonjour Rémi. Tout d’abord, merci à toi Ingrid d’avoir accepté aussi simplement de participer à notre blog et de poser des questions dans le domaine de l’énergie. Rémi et moi “baignons” dedans et de ce fait nous avons besoin de toi pour poser des questions auxquelles des personnes débutantes mais également des personnes néophytes pourraient se poser. Je me souviens des longues discussions que nous avons eu toutes les deux et tous les trois, ce sont des moments de partage précieux. Je te remercie déjà pour toutes les questions pertinentes que tu nous poseras, je m’emploierai à répondre simplement.

 

1 Comment

Categories: Delphine Ingrid Rémi

Tags:

Le jugement

Le jugement

Delphine :

Bonjour Rémi, une fois n’est pas coutume, aujourd’hui, c’est moi qui ai une question à te poser. Parfois, j’entends des gens qui m’entourent dire : “je ne le juge pas mais il devrait faire ainsi…”; “il m’a dit telle chose, il me juge…”

Rémi, pour toi, c’est quoi le jugement ?

Rémi :
Bonjour Delphine, je trouve ta question super et vraiment d’actualité. Car, autant dans la sphère personnelle, professionnelle que médiatique, le jugement est tous les jours mis en avant…

Regarde par exemple les émissions d’une grande chaîne numéro 1 dont le but est d’avoir le meilleur mariage, le meilleur hôtel… et dont les participants se critiquent ouvertement les uns en face des autres, et qui malheureusement, assurent un audimat record… 🙁

Alors, le jugement, en fait, c’est ce que je pense qui est bon pour mon voisin. C’est en fait, ce que je ferais si j’étais à sa place. Mais, je ne suis pas à sa place. je n’ai pas son vécu, ni son expérience. D’ailleurs, ai-je toutes les informations en main pour me permettre de dire que, le choix qu’il fait est “le meilleur” ou “le plus mauvais” ?

Ce que j’estime être bon pour lui, je le pense moi, avec tout ce qui me construit : mon âge, mon esprit, mon vécu et mon expérience personnelle. Là est l’erreur, à mon sens ! Mon voisin et moi, sommes deux personnes différentes. Pourquoi devrions-nous penser et agir de la même manière et surtout (parce que ça m’arrange), de la manière que JE pense être la meilleure ? Là est la base de toute mésentente, que ce soit dans un couple, entre amis ou entre deux pays si l’on se place au niveau mondial. Les mésententes viennent, à mon avis, du fait que je pense avec mes propres valeurs et surtout “pour ma pomme” au détriment de mon voisin lui-même finalement (Ce qui est un comble). Si nous étions 15 dans une pièce, il est fort possible que nous aurions 15 avis différents.

Delphine :
Alors si tu replaces cela au niveau de l’énergie et j’ai même envie de dire au niveau du mental, tu dirais quoi ? En fait ce sont deux questions mêlées et indissociables, non ?

Rémi :
Oui, mêlées et indissociables tout à fait oui. Il faut tout d’abord avoir conscience de la présence du mental et de sa façon de travailler. Cela fera l’objet d’un article plus détaillé sur le sujet, mais disons que, pour l’instant, on va juste dire que notre mental essaie de nous maquiller la vérité.

Le mental me fait croire que quelqu’un me juge. Mais en fait, je suis en train de me juger moi-même, on appelle ça l’effet miroir. Si je replace tout ça dans le thème de notre blog, à savoir, l’énergie, et bien voici mon sentiment :

Etre dans l’énergie, c’est être dans l’acceptation. Etre dans l’acceptation, c’est être dans le non jugement. C’est être tout simplement soi. Vivre l’ici et maintenant.

Delphine, Prenons la situation suivante si tu le veux bien. Je suis dans le jugement d’une situation. Je l’accepte, mais cela fait monter une émotion, je reste tranquille. Cette émotion passe et ensuite, je me demande : “Est-ce que ça change quelque chose à ce que je suis à l’instant présent ?”

Delphine :
Non

Rémi :
Donc tout va bien, non ?

Delphine :
Oui tout va bien, je reste dans le Soi profond et pas le Moi (l’égo) et c’est là que le travail profond commence, cela peut paraître difficile car il est important d’enlever les masques mais finalement c’est quelque chose d’extrêmement simple. C’est juste que lorsque l’on débute le travail le mental tremble. Merci Rémi J’espère que cet article aura plu à nos lecteurs. Je vous dis à bientôt pour une nouvelle discussion.

Le Bonheur Intérieur