Nadia :

Bonjour Delphine, voici donc ma deuxième question :

Est-ce qu’un phénomène (exemple aura, corps subtils, entité) peuvent ou doivent être perçus de la même manière par les personnes présentes ?

Delphine :

Tous ces phénomènes peuvent être perçus de différentes manières, pourquoi ? Dans une pièce nous sommes 15 personnes et nous travaillons les couleurs de l’aura d’un élève. 7 personnes vont voir les mêmes couleurs, 3 en verront d’autres et 5 ne verront rien. Cela vient simplement du fait que nous sommes sur des plans différents, que nous avons tous des parcours différents, des valises que nous traînons etc.

Nadia :

Merci pour ces précisions, il faut donc se faire confiance et accepter ce que l’on voit sans vouloir absolument aboutir à un résultat identique, une image similaire à ce que perçoivent d’autres personnes. Chacun a sa perception propre toute aussi valable que d’autres.

Je suis seulement au début, je perçois des couleurs autour des personnes, irrégulièrement et souvent quand je ne le cherche pas car effectivement lorsque je cherchais à voir quelque chose de précis… je ne voyais rien du tout ! Au fil du temps je réussis à voir plus de choses en me faisant davantage confiance et en cessant de me comparer sans cesse.

merci beaucoup .

Rémi :

Chercher à se comparer, et voir pareil que le voisin, c’est ne plus être soi… C’est vouloir ressembler à ce voisin. Mais je ne suis pas lui, je suis moi, avec ma vie, mon histoire et mes propres sensibilités. Restons soi, acceptons de voir ou de ne pas voir et tout va bien !

Delphine :

Au début, l’important est d’expérimenter encore et encore jusqu’à valider ce que l’on voit, ce que l’on perçoit. Ensuite, le travail fait, les 15 personnes pourront se revoir et là ces 15 personnes verront ensemble les mêmes couleurs.