Étiquette : Rémi

Nuisances du sol

Dessins de Nadia Monot
Dessin Nadia Monot

Nadia :

Bonjour Rémi, aujourd’hui j’ai envie que tu nous parles de géobiologie. Quelles sont les différentes techniques pour se protéger, dévier les flux nocifs venus du sol?

Rémi :

Suivant l’endroit où je travaille et la configuration des lieux, j’utilise des pierres levées. Ce sont en fait de petits menhirs qui me servent à neutraliser les nuisances du sol. Je peux également me servir de pointes de cristal de roche ou d’autres matières à déterminer suivant le lieu et la nocivité à traiter. Je peux aussi utiliser certains symboles Reiki.

Il va sans dire que le rôle du géobiologue ne se limite pas à poser des pierres dans un jardin. Il y a des procédures bien précises à suivre et, on ne le répétera jamais assez, tout un rituel de protection pour travailler en toute sécurité, mais surtout, surtout, ne pas mettre les pieds en terrain inconnu… Il est bien mieux de communiquer avec un collègue et lui demander son ressenti sur une situation donnée, plutôt que de se mettre en danger en ne sachant pas ce que l’on va rencontrer.

Nadia :

Merci pour ces précisions, il faut considérer tout ceci sérieusement. Il est donc nécessaire de faire appel à des personnes compétentes que ce soit pour intervenir chez soi ou bien pour se former éventuellement.

Donc tu parles de symboles Reiki, y a-t-il des spécificités ? Les emploies-tu pour des soucis terrestres comme des sources, des failles souterraines ou bien pour des choses plus spirituelles ?

En fait je pensais à des portes, des fenêtres entre le ciel et la terre ou alors en rapport avec des entités ? D’où le besoin de travailler en toute sécurité ?

Rémi :

Alors, je vais être plus précis. Je ne me sers pas de symbole Reiki, je n’en ai pas le droit puisque je n’ai aucun niveau Reiki. J’utilise des symboles dont on se sert en Reiki. Ensuite, il y a des symboles pour neutraliser des nocivités telluriques et d’autres qui sont réservés aux nuisances subtiles.

Pour ce qui est des portes ouvertes, il serait très délicat d’aborder ce sujet dans un article de blog vu la complexité et la dangerosité de la chose. Mais, Delphine et moi traitons le sujet en détail dans nos formations en géobiologie.

Nadia :

Je comprends, merci pour ces conseils. Certainement à bientôt dans une de vos formations. A bientôt pour d’éventuelles nouvelles questions.

 

Le jugement

Le jugement

Delphine :

Bonjour Rémi, une fois n’est pas coutume, aujourd’hui, c’est moi qui ai une question à te poser. Parfois, j’entends des gens qui m’entourent dire : “je ne le juge pas mais il devrait faire ainsi…”; “il m’a dit telle chose, il me juge…”

Rémi, pour toi, c’est quoi le jugement ?

Rémi :
Bonjour Delphine, je trouve ta question super et vraiment d’actualité. Car, autant dans la sphère personnelle, professionnelle que médiatique, le jugement est tous les jours mis en avant…

Regarde par exemple les émissions d’une grande chaîne numéro 1 dont le but est d’avoir le meilleur mariage, le meilleur hôtel… et dont les participants se critiquent ouvertement les uns en face des autres, et qui malheureusement, assurent un audimat record… 🙁

Alors, le jugement, en fait, c’est ce que je pense qui est bon pour mon voisin. C’est en fait, ce que je ferais si j’étais à sa place. Mais, je ne suis pas à sa place. je n’ai pas son vécu, ni son expérience. D’ailleurs, ai-je toutes les informations en main pour me permettre de dire que, le choix qu’il fait est “le meilleur” ou “le plus mauvais” ?

Ce que j’estime être bon pour lui, je le pense moi, avec tout ce qui me construit : mon âge, mon esprit, mon vécu et mon expérience personnelle. Là est l’erreur, à mon sens ! Mon voisin et moi, sommes deux personnes différentes. Pourquoi devrions-nous penser et agir de la même manière et surtout (parce que ça m’arrange), de la manière que JE pense être la meilleure ? Là est la base de toute mésentente, que ce soit dans un couple, entre amis ou entre deux pays si l’on se place au niveau mondial. Les mésententes viennent, à mon avis, du fait que je pense avec mes propres valeurs et surtout “pour ma pomme” au détriment de mon voisin lui-même finalement (Ce qui est un comble). Si nous étions 15 dans une pièce, il est fort possible que nous aurions 15 avis différents.

Delphine :
Alors si tu replaces cela au niveau de l’énergie et j’ai même envie de dire au niveau du mental, tu dirais quoi ? En fait ce sont deux questions mêlées et indissociables, non ?

Rémi :
Oui, mêlées et indissociables tout à fait oui. Il faut tout d’abord avoir conscience de la présence du mental et de sa façon de travailler. Cela fera l’objet d’un article plus détaillé sur le sujet, mais disons que, pour l’instant, on va juste dire que notre mental essaie de nous maquiller la vérité.

Le mental me fait croire que quelqu’un me juge. Mais en fait, je suis en train de me juger moi-même, on appelle ça l’effet miroir. Si je replace tout ça dans le thème de notre blog, à savoir, l’énergie, et bien voici mon sentiment :

Etre dans l’énergie, c’est être dans l’acceptation. Etre dans l’acceptation, c’est être dans le non jugement. C’est être tout simplement soi. Vivre l’ici et maintenant.

Delphine, Prenons la situation suivante si tu le veux bien. Je suis dans le jugement d’une situation. Je l’accepte, mais cela fait monter une émotion, je reste tranquille. Cette émotion passe et ensuite, je me demande : “Est-ce que ça change quelque chose à ce que je suis à l’instant présent ?”

Delphine :
Non

Rémi :
Donc tout va bien, non ?

Delphine :
Oui tout va bien, je reste dans le Soi profond et pas le Moi (l’égo) et c’est là que le travail profond commence, cela peut paraître difficile car il est important d’enlever les masques mais finalement c’est quelque chose d’extrêmement simple. C’est juste que lorsque l’on débute le travail le mental tremble. Merci Rémi J’espère que cet article aura plu à nos lecteurs. Je vous dis à bientôt pour une nouvelle discussion.

La mine de Idar-Oberstein

Idar-Oberstein : Cette ville est située dans la région de Rhénanie-Palatinat en Allemagne. Elle abritait une mine de pierres semi-précieuses et une taillerie de pierres. Ces installations ne sont plus exploitées mais se visitent. Lors des visites les explications sont données en allemand ou en français, néerlandais ou anglais.
Passionnés par les pierres, nous utilisons des gemmes dans la vie de tous les jours, pour notre plaisir, dans nos séances énergétiques. Delphine a toujours eu un rêve, celui d’aller au contact direct de la terre et chercher, creuser pour dénicher, trouver des cristaux.
Ce qui nous intéresse le plus, c’est la possibilité de chercher et de ramener ses propres pierres. Rémi a offert une journée familiale fin octobre 2016 et nous sommes partis dans cette ville.
Après quelques minutes de recherche, nous voilà à l’entrée de la mine.

Une amie qui parle allemand couramment nous avait réservé les billets à l’avance.
Nous pensions rentrer dans l’ancienne mine et casser la roche avec marteaux et burins. C’est donc un peu déçus que nous avons suivi un Monsieur qui nous a guidé à l’extérieur de la mine, dans un enclos dont le sol est constitué de gros cailloux. On pourrait dire de roches cassées. Il s’agit en fait des remblais de la mine et des rebus de la taillerie.

A l’entrée, le Monsieur nous donne un petit sac plastique avec un gros cailloux dans le fond pour éviter que notre sac ne s’envole avec le vent.
Avec une petite binette, nous allons pendant deux heures, gratter le sol, soulever les grosses pierres à la recherche de morceaux de pierres semi-précieuses.
Tellement déçu, je gratte à peine et donc, le premier quart d’heure, je ne trouve strictement rien…
Et puis, nous nous prenons au jeu, un morceau de cristal de roche par ci, un éclat d’améthyste par là…

Si on observe bien, si on prend bien le temps, on s’assoit, on retourne des roches et on trouve des trésors. Morceaux assez gros d’améthyste ou de citrine brute.
Dans cette mine, les allemands extrayaient de l’améthyste, du cristal de roche, du quartz fumé, de l’améthyste, de l’agate, de la calcite bleu et de la citrine Mais ce champs de pierres renferme également de l’oeil de tigre, de la jaspe, de l’aigue marine… Et ceci du fait que ce pierrier est alimenté par les rebus de la taillerie qui taillait d’autres pierres que celle de la mine d’Idar-Oberstein.
Pour les moins chanceux qui trouvent peu de pierres, le monsieur qui surveille jette de temps en temps quelques pierres roulées pour aider à remplir les sacs !
A la fin des deux heures, ce même monsieur prend notre sac, cherche les petite pierre qu’il a mis dans le fond au début de la recherche. Il la met dans un énorme « coupe-boulon » pour casser cette pierre en deux… Et, oh surprise, il s’agit d’une petite géode de cristal de roche ! Superbe ! Le coupe boulon fait une coupe précise et nous obtenons donc deux demi-sphères !

Pour les fous amoureux de pierres, une petite boutique propose de superbes pierres. Fait suffisamment rare pour être notifié, j’ai trouvé de beaux morceaux de calcite optique !

Voici ce que nous avons ramené dans nos sacs :


Voici le contenu d’un sac en deux fois deux heures de quête.


Contenu d’un autre sac.


Des chutes d’oeil de tigre


Quelques pointes de cristal de roche trouvées telles quelles dans les graviers


Citrine brute


Calcite


Améthyste brute


Eclats d’améthyste


Jaspe rouge


Agate


Calcite bleue


Eclats de cristal de roche

Présentation de Rémi


 

Bonjour,

Je m’appelle Rémi Badian.

Je suis radiesthésiste, passeur d’âmes, mais surtout, je suis géobiologue spécialisé dans les nocivités subtiles.

Très tôt dans ma vie, j’ai vu des décès dans ma famille, des séparations et surtout, des choses que je ne savais ni nommer ni expliquer, j’ai vite compris qu’il y avait autre chose… Autre chose que ce que l’on ne m’apprenait à l’école. Une chose très importante et très puissante, mais dont je n’arrivais à parler avec personne parce que ça ne “cadrait” pas avec la société qui tentait de me modeler. Je suis très bricoleur, et j’ai appris assez tôt et seul, à m’enlever la douleur à un doigt quand je me mettais un coup de marteau dessus par exemple.A l’adolescence, j’ai très vite vu que j’étais atypique : je n’écoutais pas la même musique que mes copains, je ne portais pas les mêmes habits, je ne regardais pas les même filles, je n’avais pas les mêmes centres d’intérêts ni les même passe-temps…

Puis, la vie a mis sur mon chemin une demoiselle formidable, Delphine, avec laquelle je me suis marié 10 ans plus tard. Avec elle, tout s’est concrétisé, pas de manière explicite dans un premier temps, mais toutes les pièces du puzzle étaient pourtant déjà là. Il restait juste à les mettre en place et à les assembler.

Puis nous avons rencontré Marie Mireille, une magnétiseuse que Delphine m’a emmenée voir alors que j’avais des douleurs névralgiques très importantes. Cette dame extraordinaire m’a dit que « j’avais quelque chose »… Encore une pièce à rapporter au puzzle. Mais à cette époque, mes douleurs ne me permettaient pas de m’intéresser et ​de ​développer mon être spirituel.

Suite à des situations de vie, Delphine est entrée la première dans l’énergie et l’Amour universel. Elle s’est empressée de me montrer les bienfaits et les intérêts de cette vision de la nature et de la vie. Comme c’est une maligne, (normale, c’est une femme !), elle m’a fait commencer en m’intéressant aux cristaux puis à la radiesthésie. Plus tard, j’ai poursuivi par une grande formation sur la géobiologie, discipline qui est si vaste et si intéressante, que chaque jour j’ai de nouvelles choses à apprendre, de nouvelles pistes à explorer et donc de nouvelles façons de traiter vos habitats.

En tant que géobiologue, j’assainis vos lieux de vie et je neutralise toutes les nocivités. Qu’elles soient concrètes comme les effets d’un cours d’eau ou d’une faille souterraine. Où qu’elle soit abstraites comme des présences dans une maison ou sur un terrain. Dans un prochain message je vous ferai une description plus détaillée de ce qu’est la géobiologie.

Nous tenons, à préciser que nous ne sommes pas des médecins et que tout ce que nous pouvons vous proposer sert à vous procurer du bien être et de l’amour, mais en aucun cas ne peut se substituer à des consultations médicales, traitements médicamenteux ou interventions chirurgicales.

Bonne journée à tous et à bientôt pour d’autres messages.

 

No Comments

Categories: Rémi

Tags: